Robe Louise de Quintessence

Décidemment, les robes de chez Quintessence me font de l’oeil.

Pour l’automne (et l’hiver avec une doublure), cette robe est parfaite : manches longues, jupe bien allongée de façon à descendre sur les bottes, ampleur pour être à l’aise.

Là-encore, cette robe m’a immédiatement plu. Tant pis si elle me va ou pas, je me suis décidée. Sachant que le coût du patron .pdf est de 3€, ce qui est bien peu.

Je l’ai réalisée en viscose, sur un imprimé acheté sur Driessentstoffen à moins de 5€ le mètre. Et j’avais assez de tissus car la commande est passée 2 fois car le lendemain, je l’ai refaite croyant que la veille j’avais annulé ! Quelle gourde.

La viscose est à motif et je n’aime pas quand les raccords ne sont pas faits.

Et la jupe présente 3 pinces devant et dos dont une au pli du milieu…

Résultat, impossible de faire les raccords entre la jupe et le haut.

J’avais également commandé en même temps une viscose unie (toucher soie).

J’ai donc fait le haut de la robe en uni, la parementure en imprimé que j’ai cousu sur l’endroit du tissu et mon fils m’a suggéré de rappeler l’uni sur les poignets de manche, ce que j’ai fait.

Et j’ai eu l’occasion de la porter la semaine dernière : une matinée très fraiche, j’étais fatiguée et j’avais eu froid toute la matinée. Comme j’étais invitée au restaurant, je me suis changée mais sans envie de prendre un pantalon avec un haut et une veste. D’autant que les températures pour l’après-midi devaient monter très vite.

J’en suis très satisfaite. Et les cop’s l’ont trouvé chouette également. Et j’y suis biiiennn !

Les photos ne rendent pas hommage à la robe, mais tant pis.

Image par défaut
Nini
Tombée dans la marmite "couture" sur le tard, je n'arrive pas à m'en ressortir. C'est devenu une véritable passion
Publications: 38

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.