Robe Charlotte de FibreMood

Charlotte, de Fibre Mood, une robe élég

Que je trouvais cette robe superbe, féminine et élégante avec une pincée de glamour.

Mais… peut-être pas pour Miss Orangina.

Alors, pourquoi cette robe ?

D’une part, parce qu’elle m’a tapé dans l’oeil.

Ensuite, un peu ras-le-bol de me cacher sous des vêtements amples.

Ensuite, Fibre Mood la conseille aux silhouettes type O dans les conseils de style :

Les types O veulent créer de jolies lignes verticales pour allonger au maximum leur silhouette ronde. La robe Charlotte le fait à la perfection : l’encolure en V a un bel effet amincissant, les manches droites, sobres sont idéales et le manque de détails vous va bien.

Mais ce qui rend la robe Charlotte réellement parfaite pour les types O, ce sont les volants en bas de la jupe. La forme en V de la jupe portefeuille attire l’attention sur vos jambes et chevilles fines. La robe ne doit donc pas être trop longue. Une robe sur les genoux ou à mi-mollet vous va le mieux.

Optez pour un tissu suffisamment lourd, mais souple. Évitez les tissus raides. Une couleur relativement sombre est idéale.

https://www.fibremood.com/fr/conseil-de-style-pour-la-robe-charlotte

Donc, robe validée pour ma silhouette.

En plus, en version courte, le patron est gratuit. Quand on sait que je n’atteins pas le mètre 60, une robe courte chez les unes est une robe normale pour moi.

Enfin, des difficultés techniques ou, à tout le moins, de la concentration. Parce que j’avais envie de me lancer un défi. A un moment donné, ma garde-robe sera cousue ; que faire ensuite ? Et bien, se lancer dans des coutures un peu moins simples, voire complexes.

La réalisation de Charlotte

Tout d’abord, j’ai lu sur divers posts que le livret explicatif est très précis.

Au surplus, deux vidéos sont disponibles sur le site.

J’imprime donc le patron. Et surprise : le .pdf dispose de calques, ce qui est super.

Au niveau du tissu, en revanche, je n’ai pas de tissu lourd. Et surtout, je pensais à une viscose noire avec de petites marguerites que je n’osais pas coudre pour le plein été. Car le noir, en été, j’ai du mal. En plus, j’avais un coupon de 3 mètres. Et de la viscose de qualité (achat chez mon mercier préféré avec la joie de pouvoir toucher le tissu).

La réalisation n’a pas posé de problèmes particuliers. Il faut uniquement faire attention, prendre son temps. Et à tous les stades !

  • La coupe du tissu est laborieuse : je n’aime pas couper, et là, deux grands volants circulaires dont l’un enroulé sur lui-même. Attention à ne pas couper la mauvaise ligne !
  • Pour valider le torse (qui pose toujours problème), une toile a été réalisée. Impeccable.
  • Les manches, en vérifiant les mesures, me sont apparues trop étroites dans la mesure où je n’aime pas être gênée. Je les ai donc modifiées en rajoutant 2 cm d’aisance supplémentaire mais uniquement du haut de l’emmanchure jusqu’au coude. Et bien évidemment, j’ai raccourci la manche d’au moins 5 cm. Patroner ces modifications m’a pris une soirée
  • L’ourlet du volant a été très long et prenant : un ourlet mouchoir sur près de 2 m de long. Et je ne maîtrise pas spécialement le pied ourleur
La réalisation de l’ourlet

Sur l’ourlet, il est conseillé de le faire en trois temps :

  1. une première piqure à 0,5 cm ;
  2. un repli sur cette couture ; on dégarnit la marge à 0,2 cm ;
  3. et on replie et on coud à 2 mm.

C’est long ! J’ai testé sur une chute coupée en rond. Mais faisable, en prenant bien son temps.

Du coup, je l’ai fait avec mon pied spécial (appelé ourlet roulotté), en m’appliquant, en prenant la peine de faire mon premier pli au fer pour qu’il ne se défasse pas en passant dans le pied.

En conclusion, je suis super contente

Le port du soutien-gorge est impératif. Donc, la silhouette est plus jolie.

Et je me sens beaucoup plus féminine dans cette robe. Cela change de mes robes sans forme et amples !

Place aux photos (la chambre d’amis sert toujours de coin couture tant qu’il fait chaud, donc c’est Tchernobyl)

Une prochaine version va arriver : en lin viscose, avec doublure vraisemblablement.

Image par défaut
Nini
Tombée dans la marmite "couture" sur le tard, je n'arrive pas à m'en ressortir. C'est devenu une véritable passion
Publications: 38

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.