Mes fournisseurs de tissus

Pour avoir débuté la couture sur le tard, après n’avoir jamais, mais alors jamais envisagé de coudre (sauf un bouton ou reprendre rapidement un ourlet) et encore moins à la machine, j’ai chercher à acquérir des tissus à petit prix sans me soucier de la qualité.

Une mercerie locale, puis Centrakor, puis Internet. Et là, je me suis lâchée : j’ai acheté de tout, pour voir ce que c’était, si c’était facile à coudre, si ça se « tenait », tester les métrages, l’usure…

Mes sites habituels :

Mais, au final, et parce que je n’y connaissais pas (et c’est toujours le cas) grand chose, j’ai acheté des tissus qui s’usent vite, parfois très difficile à coudre (surtout quand on est une fana de viscose)… Et j’ai ressenti une certaine déception.

Qu’est ce qui compte le plus ? Je pense ne plus être une débutante, je n’ai plus (encore que parfois, si) cette envie boulimique de coudre qui prenait le pas sur tout le reste et j’essaie de raisonner mes coutures. Ben oui, une jupe bariolée à fleurs avec un teeshirt à carreaux et une petite veste à pois, ça ne le fait pas ! J’essaie donc, maintenant, de ne plus craquer sur un tissu, son coloris, son motif, sans penser à ce qu’il faut pour aller avec et ne plus avoir 36.000 robes et 50.000 gilets. Coudre des ensembles (robe + gilet ; pantalon ou jupe + tee-shirt ou pull) qui peuvent se conjuguer. Pas besoin d’étendre la penderie ou de squatter une autre armoire au détriment des autres…

J’ai donc fait le choix, en 2022, d’avoir une couture raisonnée : moins de cousettes inutiles (je ne porterai jamais certaines d’entre elles car elles ne sont pas top), et du tissu de meilleur qualité. Même si le budget tissu est identique, la garde-robe sera plus cool :

  • moins de vêtements donc plus de place pour certaines choses qui traînent,
  • moins de temps le matin à passer à tester des combos qui ne vont jamais à l’heure actuelle,
  • des vêtements mieux finis et qui dureront plus dans le temps

Et mon mercier favori va m’avoir comme cliente régulière : son tissu est d’une très bonne qualité et fort bizarrement, se coud beaucoup plus facilement. Le prix est plus que doublé mais la quantité sera moindre et réfléchie : mon atelier, bourré de tissus de toutes sortes, va se vider petit à petit et surtout, ne pas se re-remplir.

Je pense donc que, sauf coup de cœur irrésistible ou fourniture particulière, je vais cesser mes commandes internet sur les sites à bas prix, sauf pour la réalisation de toiles qui seront toujours portables à la maison pour bricoler (ou coudre).

Image par défaut
Nini
Tombée dans la marmite "couture" sur le tard, je n'arrive pas à m'en ressortir. C'est devenu une véritable passion
Publications: 38

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.