Mes petites robes estivales

C’est l’été, du soleil, de la chaleur et une grande envie de matières légères, vives et de décolletés. Un petit craquage côté achat de tissus et c’est parti.

Une Robe Rouge

Poche plaquée

Poche dans couture

Je suis partie du patron I AM Cinderella de I AM que j’adore. Mais je la voulais moins évasée car je n’avais pas assez de tissu. Ni une ni deux, je reprends le patron et diminue notablement les côtés. Sauf que… il fallait aussi diminuer au niveau des emmanchures.

Au final, j’ai passé beaucoup de temps sur cette robe qui devait, normalement, être réalisée rapidement.
Comme je ne suis pas douée en recherches sur Internet (je trouve des solutions à des questions qui datent et jamais quand j’ai besoin d’une réponse), j’ai tenté de reprendre les choses de façon empirique. Pas simple de poser des épingles sur soi au niveau des emmanchures. Au final :

  • j’ai rétréci les côtés devant de 2,5 cm sur le devant et de 1 cm sur le dos
  • j’ai crée une pince au niveau de l’emmanchure descendant vers l’apex pour finir de résorber le trop plein

Au final, ça a fonctionné. Si quelqu’un peut me donner la méthode à suivre pour reprendre une emmanchure bien trop grande, je suis preneuse !

Comme les poches dans la couture ne me plaisent pas trop, j’ai décidé de poser une poche plaquée avec un reste de tissu. J’ai entoilé le revers du haut de la poche pour qu’elle se tienne. Elle est nickel bien placée pour y laisser la main quand elle n’est pas occupée, ou le téléphone.

Et le tissu est super agréable et très légèrement extensible. Il vient de chez Diessentroffen (Tricot pique 15541/425) qui n’est plus en stock et c’est dommage.

Une robe dos-nu colorée

Une petite robe d’été bien confortable dans un jersey de viscose, toujours de Driessenstoffen (Tricot viscose 11389/26) pour lequel j’avais craqué sur son imprimé et ses couleurs voyantes.

Malheureusement, j’ai un gros trou : je ne sais plus quel est ce patron…

Le devant comme le dos peuvent se resserrer sur le milieu pour plus de bronzage ou, au contraire, se rapprocher des épaules pour plus de couvrance.

Et avec ces chaleurs, je l’ai faite un peu longue pour la porter au taf.

Très contente, d’autant que bien qu’en jersey, elle ne bouge pas, ne se déforme pas.

Une Calcium pour une amie

Le patron Calcium, d’Ivanne S, est de retour pour une très bonne amie. Une base ni ample ni normale, un peu évasée, une encolure V et un dos droit, et des bretelles à nouer. Pas de risque, cette robe devrait aller. Car oui, mon amie ne réside pas près de chez moi et donc j’ai fait sans essayage d’où une taille selon ses mensurations mais avec des marges suffisamment grandes pour l’adaptation éventuelle.
La-encore, l’imprimé est bien voyant. Cela permettra de nous retrouver plus facilement si l’on venait à se perdre car nous vieillissons (rires).

Une robe La Coupe d’Or

Voulant une robe un peu plus « habillée » tout en étant légère pour le travail, j’ai trouvé ce modèle sur mon livret La Coupe d’Or. Oui, oui, je me contrains à comprendre ces patrons qui me donnent bien du fil à retordre.

Et pour une fois, j’ai réussi à tracer correctement ce patron.

Il y a quelques techniques : fentes, pose d’une ceinture sur le devant, pinces dos… Elle me plaît vraiment et est très agréable. Le tissu vient également de Driessenstoffen (Viscose stretch 47801/5009 Ecru).

Je vais retravailler ce patron de façon à remonter les pinces dos qui descendent un peu bas et à les agrandir car la robe est un peu large.

Image par défaut
Nini
Tombée dans la marmite "couture" sur le tard, je n'arrive pas à m'en ressortir. C'est devenu une véritable passion
Publications: 48

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.