Tee-shirt Jasmin – Cosy Little Word

Dans l’été, j’ai acheté des patrons de basiques (tee-shirt et gilet/sweat) sur Cosy Little Word les deux faisant l’unanimité. Il s’agit du tee-shirt Jasmin et du sweat Courcelle /gilet Monceau. Toute la communauté s’accorde à dire qu’il s’agit de basiques à avoir dans toute garde-robe et que les patrons sont bien faits et les explications satisfaisantes.

J’avais bien jeté un œil pour le gilet Monceau mais pfff. parmentures, boutonnières… m’ont dégoûtée. J’avais envie de simplicité à ce moment-là. En revanche, je n’avais pas regardé le tee-shirt, tout en sachant (et c’est ce qui m’avait décidé à dépenser pour l’achat d’un patron de tee-shirt) que ce modèle ne pourrait que m’aller, pour avoir des fronces dans le dos (je ne veux rien qui me serre au niveau de l’estomac).

Le patron .pdf avait été assemblé dès l’achat car c’est une étape que je n’aime pas trop et donc, autant la faire de suite. Il ne me restait donc plus qu’à couper le tissu.

Pour être une mercerie ambulante, j’avais le choix pour du tissu : j’ai pris un jersey de viscose multicolore et bariolé. C’est gai et très confortable.

Le patron est bien, les explications sont claires et il y a même un tuto réalisé par le site qui réalise le tee-shirt à la surjeteuse (lien : https://www.youtube.com/watch?v=EJXNo38ODcQ). Donc, go, lancement à la surjeteuse.

Bien évidemment, je me suis trompée en coupant le patron : à l’encolure, il ne faut pas rajouter les marges de couture et moi je les ai rajoutées (en soi, il suffit de les enlever ensuite ; c’est faisable dans ce sens). Mais j’avais remarqué que ce modèle avait une encolure bien échancrée partout. Donc, j’ai tout laissé ce qui a permis de diminuer l’échancrure dos, épaules et devant.

Fils de fronce à la main (ma fois, c’est presque mieux qu’à la machine). Assemblage à la surjeteuse (stress à chaque fois), encolure nickel au deuxième essai (bonjour, découdre dans du jersey de viscose piqué dans les fils du surfilage), ourlets sans épingle ou pinces (merci le fer à repasser).

Tee-shirt terminé, et il tombe bien sans avoir rien touché sauf l’encolure rétrécie de 1cm. Pour une fois, j’ai l’impression d’un travail soigné parfaitement adapté (merci les fronces dos).

Du coup, trois jours après, j’en refaisais un autre avec un reste de viscose.

Mon premier Jasmin
Mon second Jasmin

Image par défaut
Nini
Tombée dans la marmite "couture" sur le tard, je n'arrive pas à m'en ressortir. C'est devenu une véritable passion
Publications: 48

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.